Proms 2022

Nuove Musiche

par Florence Schiffer et Javier Ovejero

Mardi 26 juillet – Promenade musicale *

Si Giulio Caccini intitule ses compositions Le Nuove Musiche – les nouvelles musiques – et en rédige les préfaces, c’est qu’il est conscient de l’œuvre accomplie. Soutenu par la famille humaniste des Médicis, il sort la musique d’une polyphonie compliquée et donne à l’homme la possibilité de s’exprimer seul sur ce qui lui tient à cœur. Il crée ainsi la monodie qui laisse au chanteur le soin de déclamer l’affect de son texte, avec ou sans colorations, et ce avec une basse continue, l’instrument se chargeant de l’harmonie complète. C’est Caccini qui ouvre la porte à l’air soliste baroque et c’est à Florence que commence l’opéra.

Le concert du matin lui rendra hommage avec des commentaires didactiques de Caccini lui-même. Ses Nuove Musiche alterneront avec des œuvres de Kapsberger au théorbe pour un même renouveau instrumental.

Pendant le concert de l’après-midi, Caccini ouvrira la porte à ses héritiers, Barbara Strozzi et Monteverdi, montrant que l’on pouvait aller plus loin encore dans la mise en mélodie du texte : Monteverdi ouvre à son tour le rideau de la scène.

Florence Schiffer

Mezzo-soprano

Elle débute en musique ancienne dans divers festivals français, avec le Centre de Musique Baroque de Versailles, à la Chapelle Royale pour Radio-France ou à la Société Philharmonique de Bruxelles… Elle participe à des enregistrements, notamment pour le Musée du Luxembourg « La musique autour de Botticelli », « La musique du temps du Titien », « La musique autour de Véronèse ».

Puis elle joue les grands rôles du répertoire : Marguerite, Mimi, Tosca, Tatiana, Zemfira, Charlotte.

Elle enseigne au Conservatoire de Paris 7ème, au Chœur d’Enfants de l’Opéra de Paris, à la Philharmonie, au Conservatoire International de Musique de Paris ; actuellement au CRD de Meudon, où elle forme des jeunes professionnels qui obtiennent régulièrement des prix de concours ou intègrent des théâtres en France et à l’étranger.

Elle est également pianiste, coach des artistes en LSO pour les spectacles à l’Université Paris-Dauphine, et a mis en scène une quinzaine d’opéras.

Javier Ovejero

Théorbe

Après un bachelor de guitare classique, il se spécialise dans les instruments à cordes pincées de la Renaissance et de l’époque baroque auprès de Juan Carlos de Mulder et Juan Miguel Nieto. Avec Joachim Heldet et Mike Fentross il obtient son master au Conservatoire Royal de La Haye.

Il participe à des master class sur instruments d’époque avec Hopkinson Smith, Nigel North, Eligio Quinteiro, Robert Barto et Konrad Junghänel.

Il obtient le prix spécial “Marco d’Aquilla” 2015 au concours de luth “Maurizo Pratola” en Italie, et enregistre avec l’ensemble Capelle Estense le répertoire de la cour de Francesco II d’Este.

Il parcourt l’Europe pour des opéras, oratorios et musique de chambre : Thesaurus Ensemble, Ars Combinatoria, Compania de Teatro de Manuel Canseco, Capella Saetabis, Anima di Corda, Cicconia Consort, Re-Orquestra, Academia de los Nocturnos, Orfeo 55, Les Arts Florissants.

Il enseigne guitare et luth au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Taverny.

Programme

Œuvres de Giulio Caccini, Alessandro Piccinini, Giovanni Girolamo Kapsberger, Barbara Strozzi, Giulio Monteverdi.

Florence Schiffer, mezzo-soprano

Javier Ovejero, théorbe

* La promenade musicale :
deux concerts à l’église de Valloire (programmes différents), le premier à 11h et le second à 17h,
entrecoupés d’une promenade en alpage vers Geneuil, d’un déjeuner sur l’herbe avec les musiciens et d’un Libre-cours donné par Gaël de Kerret : Florence