Concerto Soave

 

Il canto nobile

par Concerto Soave,

M-C Kiehr et R. Bockler

direction Jean-Marc Aymes

Mercredi 27 juillet, 21h – Église de Valloire

Parmi les figures musicales du « Seicento » florentin, deux personnalités représentent à merveille l’aventure de la « nouvelle musique ». On connaît bien Giulio Caccini, chanteur et compositeur dont le recueil Nuova Musica, paru en 1601, a donné son nom au mouvement musical qui verra la naissance de l’opéra ; mais on connaît moins son contemporain Jacopo Peri et sa propre fille, Francesca Caccini.

Peri, compositeur, est également un excellent chanteur qui s’est illustré dans l’un des célèbres intermèdes de La Pellegrina, représentés à Florence en 1589. En 1600, toujours à Florence, on donne Euridice, premier opéra de l’histoire, composé par Peri et Caccini pour le mariage de Marie de Médicis avec Henri IV. Peri s’y produit comme chanteur, ainsi que la toute jeune Francesca, alors à l’aube d’une glorieuse carrière qu’elle effectuera au service du Grand-Duc de Florence, puis de Catherine de Lorraine.

Peri et Francesca publieront chacun un recueil de musique vocale, présentant ainsi la quintessence du « style noble » florentin, ce chant d’une incroyable audace harmonique, libéré des contraintes polyphoniques. Rien n’entrave ici l’expression brûlante du texte, et cette musique réclame des chanteurs une souplesse particulière pour déjouer les pièges d’une ornementation raffinée à l’extrême.

Avec ce programme nous sommes donc totalement immergés dans la Florence du début du « Seicento », au moment où la musique va connaître l’un de ses plus grands bouleversements.

Concerto Soave

« Concerto Soave, référence désormais incontournable dans le réveil d’un paysage baroque tout ensemble tendu, virtuose, intimiste ». Roger Tellart, Classica.

Grand spécialiste du « Seicento », Concerto Soave était déjà venu à Valloire en 2018 dans un programme Monteverdi ; c’est tout naturellement qu’il revient dans cette édition 2022 consacrée à la naissance du baroque à Florence.

Jean-Marc Aymes

Instrumentiste de talent, pédagogue, directeur musical et artistique pluridisciplinaire, Jean-Marc Aymes est un acteur majeur de la vie musicale française depuis trente ans. Claveciniste de formation, il est le directeur artistique de l’ensemble Concerto Soave et du Festival Mars en Baroque à Marseille. Depuis 2009 il est également le professeur de clavecin du CNSMD de Lyon.

 

© Eric Bourillon

María Cristina Kiehr

Soprano

 

© Marie-Ève Brouet

María Cristina Kiehr s’est très vite imposée comme l’une des plus grandes sopranos du chant baroque. Formée à la Schola Cantorum de Bâle auprès de René Jacobs, elle est très tôt invitée par les plus grands chefs (Philippe Herreweghe, Jordi Savall, Gustav Leonhardt, Nikolaus Harnoncourt…) et les formations les plus prestigieuses (Hesperion XXI, Concerto Köln, Seminario Musicale…). Mais sa double passion pour la polyphonie et la monodie italienne du XVIIe siècle s’épanouit pleinement avec Concerto Soave, dont elle est co-fondatrice.

Romain Bockler

Baryton

Fin connaisseur de la musique de la Renaissance, le jeune baryton donne une idée de l’impact qu’a pu avoir Jacopo Peri lors de ses apparitions. Sa présence aux côtés de María Cristina Kiehr permet ainsi d’entendre quelques-uns des splendides duos représentatifs du « style noble » florentin.

 

© Baptiste Vignasse

© Marie-Ève Brouet

Programme

Œuvres de Jacopo Peri et Francesca Caccini.

Concerto Soave

María Cristina Kiehr, soprano

Romain Bockler, baryton

Ulrik-Gaston Larsen, luth / théorbe

Jean-Marc Aymes, clavecin, orgue et direction