Les Nouveaux Caractères

 

Paris 1750, Fragments

Un programme de fragments musicaux

par Les Nouveaux Caractères

direction Sébastien d’Hérin

Vendredi 28 juillet, 21h – Eglise de Valloire

Au cours des soirées musicales parisiennes proposées par le Concert Spirituel en 1750, on pouvait entendre tout à la suite quelques pages du grand Lully, puis du novateur Rameau, quelques notes de musique sacrée en alternance avec la dernière cantate à la mode. Cela s’appelait les « Fragments », l’idée étant de ne retenir que le meilleur, ou plutôt ce qui plaisait le plus dans ces années-là.

Nous avons retenu cette idée presque coupable d’entendre le meilleur des grands compositeurs, avec par exemple une ouverture et un air de Rameau, un concerto de violon de Leclair, voire un extrait des Quatre Saisons de Vivaldi, puis un fragment de Pergolèse ou du grand compositeur allemand Hasse.

C’est donc pour jouer la musique du Concert Spirituel dans l’esprit des programmes de l’époque que nous avons construit un best-of festif, pensé pour un orchestre de chambre et une voix, organisé autour de plusieurs œuvres phares et de l’idée de virtuosité, comme un moment de pur plaisir musical.

 

Les Nouveaux Caractères

 

Fondé en 2006 par Caroline Mutel et Sébastien d’Hérin, Les Nouveaux Caractères, orchestre sur instruments historiques, privilégie le répertoire baroque à travers l’opéra et les formes musicales d’inspiration théâtrale. Il s’appuie sur un travail musicologique approfondi et sur le croisement avec d’autres disciplines comme le cirque ou la danse.

Originaire de la région Auvergne-Rhône Alpes, il est accueilli régulièrement à l’Auditorium de Lyon en tant qu’ensemble associé, à l’Opéra de Lyon, mais aussi à l’Opéra et la Chapelle royale de Versailles. Il se produit dans de nombreux festivals de musique ancienne (Ambronay, Sinfonia en Périgord, La Chaise-Dieu).  A l’international, on a pu l’écouter notamment à Venise, au Mexique (festival Cervantino) ou encore dans les Emirats arabes.

L’ensemble s’investit dans diverses activités de transmission et de médiation et s’adresse à un public de plus en plus large : élèves de collège, mères ou mineurs isolés. L’édition de partitions inédites et la restitution d’instruments oubliés font partie des activités de recherche musicologique menées par Sébastien d’Hérin et son ensemble.

© Cédric Rouillat

Caroline Mutel

Chant

 

Caroline Mutel est artiste lyrique et metteuse en scène. Interprète des héroïnes mozartiennes et du grand répertoire lyrique (Carmen, La Bohème, Falstaff, Aida…), elle chante sous la direction de chefs tels que L. Langrée, E. Krivine ou Y. Sado. C’est aux côtés de personnalités comme J.-C. Malgoire, H. Niquet ou M. Minkowski qu’elle se passionne pour l’esthétique baroque.

Formée très tôt comme comédienne sous le parrainage d’A. Vitez, elle signe la mise en scène d’opéras tels que Orfeo (Monteverdi), The Fairy Queen et Dido and Æneas (Purcell).

© Cédric Rouillat

Sébastien d’Hérin

Direction artistique, clavecin

 

Claveciniste et chef d’orchestre, Sébastien d’Hérin est diplômé des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Paris et d’Amsterdam. C’est d’abord en tant que continuiste, chef de chant et assistant qu’il se distingue auprès de ses aînés, grands chefs baroques tels que J.-C. Malgoire, M. Minkowski, H.Niquet.

Sa qualité d’interprétation et sa personnalité artistique lui permettent d’acquérir rapidement une reconnaissance qui le mène à être directeur musical invité auprès d’orchestres comme ceux des opéras de Rouen et de Besançon, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine et celui de Montpellier Languedoc-Roussillon.

 

 

© Cédric Rouillat

Programme

Oeuvres de Jean-Philippe Rameau, Pancrace Royer, Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville , Christoph Willibald Gluck, Jean-Marie Leclair, Pierre Gaviniès et Johann Adolf Hasse.

Sébastien d’Hérin, direction artistique

Caroline Mutel, chant

Une flûte

Deux hautbois

Un basson

Sept violons

Un alto

Deux violoncelles

Une contrebasse

Un clavecin

Les Nouveaux caractères sont soutenus par la DRAC et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Lyon, le CNM, l’institution des Chartreux et est ensemble associé de l’Auditorium Maurice Ravel OnL