Musiques sous le mûrier – A 2 Violes Esgales et Trio Dunford

20120625 1145-petit

Programme
 

11:00 Concert promenade – Église de Valloire
 

Monsieur de Sainte Colombe (1640-1700)
LE TENDRE
Sarabande du tendre, Gavote la ferme, Menuet du tendre
Jean Lacquement (1622-1680)
PRELUDE, ALLEMANDE, SARABANDE
Monsieur de Sainte Colombe
PRELUDE, CHACONNE
Nicolas Hotman (1614 – 1663)
BALLET, SARABANDE, COURANTE
Marin Marais (1656 – 1728)
LES VOIX HUMAINES
Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
PIÈCES EN TABLATURE DU MANUSCRIT DE KASSEL
Menuet, Usez mieux ô beautés fières du pouvoir, Bourrée de St Germain, Chaconne de Galathé
Monsieur de Sainte Colombe
TOMBEAU
Les Regrets, Quarillon, Appel de Charon, Les Pleurs, Joye des Elizées, Les Elizées
 

A 2 Violes Esgales
Sylvia Abramowicz, basse de viole anonyme, fin du 17ème siècle
Jonathan Dunford, basse de viole de Salomon, Paris 1741
 

12:00 Promenade à la Chapelle des Trois-Croix
13:00 Déjeuner sur l’herbe avec les musiciens
14:30 Libre cours à Gaël de Kerret : Les Arts au château de Versailles
16:00 Retour à l’église de Valloire
17:00 Concert promenade – Église de Valloire
 

Marin Marais (1656-1728)
L’AMERIQUAINE
Robert de Visée (1650-1725)
CHACONNE
Marin Marais
LA REVEUSE
LE BADINAGE
Monsieur de Sainte Colombe
BOURRASQUE
Marin Marais
LES VOIX HUMAINES (transcription pour luth)
FOLIES D’ESPAGNE
 

Trio Dunford
Réunion de A 2 Violes Esgales et de Thomas Dunford, archiluth
 

Musiques sous le mûrier

Jeudi 1er août, Promenade musicale
 

« La Divine Intelligence, parmi plusieurs de ses dons, avoit distribué aux Mortels celui de l’Harmonie. Le Violon étoit échu en partage aux Italiens, la Flûte aux Allemands, le Clavecin aux Anglais, et aux Français la Basse de Viole.» Hubert le Blanc (1740).
L’affection que les Français portent à la basse de viole se fait naturellement sentir à Versailles où le Roi Soleil, grand amateur de musique, a toujours à ses côtés deux violistes « ordinaires de la chambre du Roi ». Ces deux programmes sont bâtis autour de ces violistes.
Robert de Visée, guitariste, luthiste et théorbiste, se distingue à la fois comme instrumentiste et comme compositeur. Il fait partie du petit cercle de musiciens admis dans la chambre du roi Louis XIV dont il devient le maître de guitare.
On ne présente plus Marin Marais. Il étudie la basse de viole avec Sainte Colombe et la composition avec Lully. Nommé en 1679 « Ordinaire de la chambre du Roi » pour la viole, il va passer la majeure partie de sa vie au service de Louis XIV.
Lors de ce concert, nous aurons le privilège d’entendre une interprétation au plus près de ce que Marin Marais avait à l’esprit quand il composait ses œuvres, grâce à la découverte inespérée, en 2018, d’un manuscrit où tous les aspects de son jeu, les articulations, les dynamiques, les coups d’archets sont consignés, donnant ainsi une nouvelle vie à ce compositeur extraordinaire.
 

A 2 Violes Esgales

L’ensemble est né en 1985 de la rencontre de deux musiciens, Jonathan Dunford et Sylvia Abramowicz, qui vivent une passion commune : la viole de gambe.
Jonathan Dunford, américain d’origine et français d’adoption, se perfectionne auprès de Jordi Savall et décide de consacrer sa carrière musicale à la basse de viole. Ses recherches dans les bibliothèques du monde entier permettent de redonner vie à nombre d’œuvres pour viole tombées dans l’oubli. Pour ce faire, il publie des articles dans les revues musicales, anime des émissions de radio et des masterclasses. Par ailleurs, on le retrouve dans des formations diverses et un répertoire éclectique : musique de la Renaissance, répertoire élisabéthain, musique baroque, musique traditionnelle chinoise, musique arabe et même improvisations sur viole électrique avec le guitariste Fred Frith.
Sylvia Abramowicz a très tôt été séduite par l’univers de la musique ancienne. Egalement élève de Jordi Savall, elle est invitée à jouer avec les principaux ensembles qui s’illustrent dans ce répertoire : Centre de Musique Baroque de Versailles, le Poème Harmonique, Akademia, Doulce Mémoire, les Arts Florissants, Les Folies Françoises, Les Paladins, Le Collegium Vocale de Gand… ; elle enregistre avec eux une cinquantaine de disques.
 

Trio Dunford

Lorsqu’il est venu à Valloire en 2012, Thomas Dunford entamait une brillante carrière. Celui que BBC Magazine a qualifié de « Eric Clapton du luth » nous revient ici en compagnie de Jonathan Dunford et Sylvia Abramowicz pour former le Trio Dunford dont on comprendra aisément la profonde complicité.
Né à Paris en 1988, Thomas Dunford découvre très tôt le luth. Diplômé en 2009, il collabore avec les plus grands chefs et solistes, dont Paul Agnew, Leonardo García Alarcón, William Christie, Christophe Coin, Léa Desandre, Philippe Herreweghe, François Lazarévitch, Anne-Sophie von Otter, Patricia Petibon, Sandrine Piau, Hugo Reyne, Anna Reinhold, Jean Rondeau, Skip Sempé, Jean Tubéry…
En 2012, son premier CD solo, unanimement salué par la critique, reçoit le prix Caecilia. Son second CD, Labirinto d’Amore, est récompensé du « Choc » de Classica, tout comme son dernier album solo consacré à Johann Sebastian Bach. Un CD autour de Vivaldi doit voir le jour en 2019.
 

La biographie de Gaël de Kerret, conférencier du Libre-cours : Les Arts au château de Versailles, est à retrouver en suivant ce lien.