Les Sept Péchés Capitaux_Cappella Mediterranea_Fr

La Cappella Mediterranea

Programme

Claudio Monteverdi (1567-1643)
PROLOGUE
Hor che’l ciel et la terra (partie 1)

I. L’ESPERANCE
L’INCORONAZIONE DI POPPEA
Speranza, tu mi vai
(Poppea ed Arnalta, Atto I, Scena IV)

2. LA PRODIGALITE
Quarto scherzo delle ariose vaghezze (Venezia, 1624)
Si dolce e l’ tormento

3. LA PARESSE
L’INCORONAZIONE DI POPPEA
Chi parla?
(due soldatti di Nerone, Atto II, Scena I)

4. L’ENVIE
IL RITORNO DI ULISSE IN PATRIA
Compagni, udiste? (Antinoo, Anfinomo e Pisandro, Atto III, Scena V)

5. LA CHASTETE
Ardo e scoprir ahí lasso (a due tenori, Livro VIII)

6. L’ORGUEIL
L’INCORONAZIONE DI POPPEA (dialogo Nerone – Seneca, Atto I, scena IX)

7. L’AVARICE
L’INCORONAZIONE DI POPPEA (dialogo Nerone – Lucano, Atto II, scena VI)

8. L’HUMILITE
SELVA MORALE E SPIRITUALE
O ciechi ciechi (Madrigale a 5 voci)

9. LA GOURMANDISE
IL RITORNO DI ULISSE IN PATRIA
Pastor d’armenti puo (Iro ed Eumete, Atto II, Scena III)

10. LA TEMPERANCE
IL RITORNO DI ULISSE IN PATRIA
Imparate mortali
(Mercurio, Atto V, Scena II)

11. LA LUXURE
Si ch’io vorrei morire (Livro IV)

12. LA CHARITE
ORFEO
Orfeo son io
(Orfeo, Atto III)

13. LA COLERE
Voglio di vita uscir (partie 1)

14. LE COURAGE
Altri canti d’amore
Voglio di vita uscir
(partie 1)

La Cappella Mediterranea
Mariana Flores, Soprane I
Anna Reinhold, Soprane II
Fillipo Minecia, Contre-ténor
Nicolas Scott, Ténor
Anicio Zorzi Giustiniani, Ténor
Hugo Oliveira, Basse
Lathika Vithanage,Sue-Ying Koang, violons
Quito Gato, théorbe et guitare
Monica Pustilnik, archiluth
Marie Bournisien, harpe
Juan Manuel Quintana, viole de gambe
Henrikke Rynning, violoncelle
Leonardo García Alarcón, épinette et orgue, direction artistique

Les Sept Péchés Capitaux, airs d’opéra

Dimanche 29 juillet, 21:00 – Eglise de Valloire

L’œuvre de Monteverdi constitue un extraordinaire creuset d’émotions mises en musique. Aussi Leonardo García Alarcón et sa Cappella Mediterranea nous proposent-ils de découvrir comment ont pu se partager dans l’âme d’un même homme des éléments aussi dissemblables que les tourments amoureux des madrigaux et la noblesse absolue de « l’Orfeo », les nouveautés d’un « Vespro » et le conservatisme des messes a cappella et des madrigaux “moraux”, l’esprit d’aventure et de chasteté de son « Ulisse » et la singulière amoralité de « L’Incoronazione di Poppea ».
Pour comprendre cette juxtaposition d’idées et passions, ils ont imaginé un programme conduit par des forces allégoriques structurant la conscience des Italiens du XVIIe siècle : les sept péchés capitaux et les sept vertus. Ainsi, petit théâtre des émotions humaines, ce programme porte l’auditeur vers une réflexion profonde sur la nature humaine et laisse entrevoir que Monteverdi est l’un des rares artistes à avoir exploré l’origine des passions humaines pour mieux les sublimer grâce à sa musique.

La Cappella Mediterranea

La Cappella Mediterranea, ensemble créé en 2005 à Genève par Leonardo García Alarcón, se fixe pour objectif de revenir aux sources des idéaux esthétiques des grands musiciens du sud de l’Europe. Aussi l’ensemble se donne-t-il trois défis : réorienter l’approche de la musique baroque latine en s’appuyant sur les récentes découvertes musicologiques de la rhétorique italienne, codifier les paramètres baroques encore vivants dans les musiques populaires du sud de l’Europe et enfin, redessiner le parcours sud/nord, typique de tous les arts, depuis la Renaissance jusqu’au baroque.
En quelques années, l’ensemble s’est fait connaître tant par la redécouverte d’œuvres inédites de compositeurs italiens du XVIIe siècle (Falvetti, Cavalli) que par la création de nouvelles versions d’œuvres du répertoire, telles le « Vespro della Beata Vergine » de Monteverdi.
La discographie de l’ensemble comprend une quinzaine d’enregistrements salués par la critique (Editor’s Choice de BBC, Choc de Classica, Diapason d’Or, ffff de Télérama…) ; parmi eux, signalons « I 7 Peccati Capitali » paru chez Alpha Classics.

Leonardo García Alarcón
Après avoir étudié le piano en Argentine, Leonardo García Alarcón s’installe en Europe en 1997 et intègre le Conservatoire de Genève dans la classe de la claveciniste Christiane Jaccottet. Membre de l’Ensemble Elyma, il devient l’assistant de Gabriel Garrido puis fonde Cappella Mediterranea en 2005. De 2010 à 2013, il est en résidence au Centre culturel de rencontre d’Ambronay où il est aujourd’hui artiste associé. Nommé directeur artistique et chef principal du Chœur de chambre de Namur, il est aussi professeur de la classe de Maestro al cembalo et de chant baroque au CSM de Genève.
En tant que chef ou claveciniste, il est invité dans les festivals et salles de concerts du monde entier : Opéras de Montpellier, Lyon, Nantes, Rennes, Lille et Monte-Carlo, Théâtre Colón de Buenos Aires, Concertgebouw d’Amsterdam, Théâtre des Champs Elysées, Wigmore Hall de Londres, Teatro Massimo de Palerme, Carnegie Hall de New York…

La Cappella Mediterranea est soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, La Ville de Genève et une fondation privée genevoise.