BOHEME – La Reveuse_Fr

Programme
 
Giovanni Antonio Pandolfi Mealli (? – 1669)
La Stella (Sonata 1 op.3)
 
Gottfried Finger (v. 1660 – 1730)
Sonata prima a due, violino & viola di gamba
 
Heinrich Ignaz Franz Biber (1644 – 1704)
Sonata rappresentativa
 
William Young (? – 1662)
Sonata for violin & gamba
 
Johann Heinrich Schmelzer (v. 1620 – 1680)
Sonata “Cucù”
 
Gottfried Finger
Ground (viole et basse continue)
 
Johann Heinrich Schmelzer
Sonata variata a 2 (violon, viole et basse continue)
 
Johann Hieronymus Kapsberger (v. 1580 – 1651)
Toccata seconda / Canario (théorbe et basse continue)
 
Giovanni Antonio Pandolfi Mealli
La Clemente (Sonata 5 op.3)
 
La Rêveuse
Stéphanie Paulet, violon
Florence Bolton, viole de gambe et direction
Carsten Lohff, clavecin
Benjamin Perrot, théorbe et direction
 

Bohême : Curiosa et Mirabilia, le stylus fantasticus

Lundi 27 juillet, 21h – Eglise de Valloire
 
Johann Heinrich Schmelzer, Heinrich Franz Biber et Gottfried Finger sont trois grands virtuoses qui ont apporté leur créativité au monde de la sonate. Leur art, parfois très excentrique et imaginatif, largement influencé par l’Italie, reflète le stylus fantasticus du Saint Empire au XVIIe siècle. Les opulentes cours d’Allemagne du Sud, d’Autriche et de Bohème savaient attirer des musiciens de renom venus d’Italie ou du nord de l’Europe comme William Young. Biber ou Schmelzer, dont la virtuosité impressionnante est restée inégalée, ont écrit quelques-unes des plus belles sonates pour le violon, mêlant des thèmes populaires à des curiosités, comme la fameuse Sonata rappresentativa, composée en 1669, qui imite les cris des animaux (oiseaux, grenouille, coq et poule…) !
Ce programme ressuscite le baroque extravagant d’Europe centrale à travers sonates et sonates en trio pour le violon et la viole.
 

La Rêveuse

Fondé par Benjamin Perrot et Florence Bolton, La Rêveuse travaille sur les patrimoines artistiques des XVIIe et XVIIIe siècles, périodes foisonnantes d’expériences et d’inventions artistiques.
Invitée de tous les hauts lieux de la musique baroque en France et à l’étranger, La Rêveuse voit ses enregistrements régulièrement primés : ainsi son dernier disque, London circa 1700, est Choix de France Musique, ffff Télérama, 5 de Diapason, 5 croches Pizzicato, Soleil Musikzen.
Soucieux de créer des liens entre différentes pratiques artistiques, l’ensemble travaille avec le monde du théâtre et de la littérature. Il organise aussi un cycle de concerts-conférence mettant en miroir musique et peinture aux XVIIe et XVIIIe siècles, à destination des musées et des médiathèques et des tournées en milieu rural à bord de l’Opéra Bus.
L’ensemble s’investit dans la transmission des savoirs, créant l’Académie d’Été de Seuilly et des Ateliers de Musique Ancienne et en s’engageant chaque année dans des projets pédagogiques tels Les Lettres Persanes revisitées avec des migrants scolarisés à Orléans (finaliste du Prix de l’Audace Culturelle et Artistique 2016).
 
Stéphanie Paulet
Professeur au CRR de Saint-Maur, fondatrice de l’ensemble Aliquando, Stéphanie Paulet a participé à une trentaine d’enregistrements sur instruments historiques.
 
Florence Bolton
En tant que soliste et continuiste, elle se produit dans le cadre de nombreux festivals en France et à l’étranger. Elle travaille sur les liens musique et peinture et enseigne la viole et la musique de chambre à Orléans.
 
Carsten Lohff
Outre une carrière de concertiste bien remplie, Carsten Lohff enseigne aux Écoles Supérieures de Brême et de Hambourg.
 
Benjamin Perrot
Il se consacre plus particulièrement à l’ensemble La Rêveuse, enseigne le luth et le théorbe au Conservatoire de Versailles et est chef de chant au Centre de Musique Baroque de Versailles.
 
La Rêveuse bénéficie du soutien du Ministère de la Culture (DRAC Centre-Val de Loire) et de la Région Centre-Val de Loire au titre de l’aide aux ensembles conventionnés, ainsi que de la Ville d’Orléans. Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal de La Rêveuse. L’activité vocale de l’ensemble est par ailleurs soutenue par la Fondation Orange. L’ensemble est membre de la FEVIS (Fédération des ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés), du syndicat Profedim (Syndicat professionnel des Producteurs, Festivals, Ensembles, Diffuseurs Indépendants de Musique) et du Bureau Export.
La Rêveuse a reçu en juin 2017 la Médaille d’Or de l’Académie Arts Sciences et Lettres de Paris pour l’ensemble de ses travaux, a été labellisée en 2018 : Année européenne du patrimoine culturel et en 2019 : 500 ans de RenaissanceS.

 
Buxtehude Sonata a-Moll – BuxWV 272 (Passacaglia)
par La Rêveuse